Couverture Roman Et Qu'elle ne se relève pas

Et qu'elle ne se relève pas!

 

Le 28 juin 1914, à SARAJEVO, l’Archiduc François-Ferdinand d’Autriche est abattu par un homme étrange à l’allure juvénile, Gavrilo Princip. Arrêté, le meurtrier qui se dit étudiant serbe mourra quatre ans plus tard sans que la vérité n’ait pu être faite ses mobiles réels.

 

Ce coup de feu, fera basculer l’Europe puis le monde dans la première plus grande guerre de l’humanité. Elle va durer quatre ans et coûter dix millions de vies… mais aussi, rapporter énormément et changer, en quelques mois, les axes d’influence en place depuis des siècles. Qui a fait tirer Gavrilo Princip ?

 

Le secret est peut être à trouver aux Etats-Unis, où, au printemps 1914, une jeune femme, Lydia, assiste au massacre des siens et à l’enlèvement de son enfant.

Aidée par un jeune prêtre aux méthodes radicales et par un vétéran des guerres indiennes désabusé de tout, Lydia part à la recherche de son fils.

Leur quête va les conduire jusqu’à une puissante société occulte et des hommes qui  répandent  le pire aux dépends de tous les autres.

Lire un extrait du livre
Retrouvez l'actualité de l'auteur
Lionel Emery auteur du ROman Et qu'elle ne se relève pas

LES CHRONIQUES DE MANDOR

-Il y a un peu de toi dans ce roman ?

-Apparemment, oui. Principalement dans les passages qui décrivent la nature, l’agriculture, et dans les passages évoquant la foi. Est-ce que la foi est sérieuse ? Est-ce que Dieu existe ? Je décris l’horreur qui existe réellement et je me demande ou est Dieu dans tout cela. Il faut croire en l’homme en tout cas.

Retrouvez l'ensemble de l'interview